expérience travail
Premier emploiEntretien d'embauche

Premier emploi : faites du manque d’expérience votre atout !

Trouver son premier emploi quand on est jeune diplômé et qu’on manque d’expérience est effrayant ! Surtout au regard de l’expérience demandée dans les annonces… Chez myfairJob on sait que les compétences se développent tout au long de la vie, et pas uniquement dans le cadre professionnel. Si vous avez peu d’expérience vous devez miser sur vos autres atouts et la bonne nouvelle c’est qu’ils sont nombreux ! Pour vous aider, on a préparé un récapitulatif autour de trois moments clés : la recherche d’emploi, la prise de contact et l’entretien d’embauche.

1. Bien anticiper sa recherche d’emploi

⚽️ Dans l’idéal il faudrait anticiper la recherche d’emploi dès le choix de ses études. Mettez à profit le temps de formation pour développer des compétences dans plusieurs domaines comme le sport, les associations étudiantes ou la culture. Ces « loisirs » permettent d’acquérir des savoir-faire pratiques et des savoir-vivre.  Ces expériences du travail en équipe seront tout à fait valorisantes sur le marché du travail. 

🤓 Faire des stages, ou encore mieux suivre une formation en alternance, est également un moyen très efficace pour arriver plus « armé » dans la recherche d’emploi. Vous pourrez valoriser ces expériences dans votre CV et lors de l’entretien d’embauche. Attention toutefois à ne pas les surinvestir, même si ce sont de réelles expériences du milieu professionnel elles ne peuvent pas être comparée à un premier emploi. 

👨🏻‍🍳 Misez sur le bon secteur ! Les secteurs en tension sont moins regardant sur le manque d’expérience puisqu’ils ont besoin de monde. Dès l’orientation, choisir un secteur qui recrute vous évitera les complications lors de votre première recherche d’emploi. 

🚀 Enfin, quel que soit le secteur que vous visez, choisissez des entreprises avec un programme de formation important. Renseignez-vous sur ce qui est pratiqué avant de postuler. Plus une entreprise consacre de temps et de moyen à former ses salariés, plus elle est encline à embaucher de jeunes diplômés qui ne seront pas encore « formatés » par le milieu professionnel.

2. La prise de contact du débutant

Quand on cherche son premier emploi on peut compenser un CV un peu pauvre par une motivation à toute épreuve. N’essayez pas de faire croire à l’employeur que vous connaissez tout sur le poste. Montrez-lui que vous vous êtes bien renseigné !

🎨 Misez sur vos compétences personnelles ! Dynamisme, esprit d’équipe, enthousiasme et adaptabilité… Des compétences aussi recherchées que l’expertise technique (ici une liste d’exemples de soft skills pour vous inspirer). Pour les mettre en valeur vous devez commencer par bien les évaluer. Faites des listes, et associez un exemple concret à chaque compétence personnelle pour l’illustrer. Dans votre prise de contact avec l’entreprise, sélectionnez celles qui correspondent le mieux au poste et à l’entreprise et partagez-les ! N’oubliez pas de les associer à un exemple. Votre personnalité est une force, elle peut faire la différence. 

 💪 Vous n’avez pas d’expérience professionnelle à mettre en avant ? Valorisez votre potentiel et montrez que vous êtes prêt à vous engager sur du long terme. Les recruteurs craignent souvent d’embaucher des jeunes car ils ont la réputation d’être instables. Montrez, dès votre prise de contact, que vous avez choisi cette entreprise pour des raisons bien précises et que ça ne risque pas de changer de sitôt. 

3. L’entretien d’embauche, comblez votre manque d’expérience professionnelle avec votre motivation

Si vous arrivez à l’étape de l’entretien d’embauche c’est que votre manque d’expérience est surmontable pour le recruteur. Vous avez donc une chance mais ce n’est pas gagné pour autant.

 ✨ Évitez de vous survendre. Ne noyez pas le poisson de votre manque d’expérience sous une tonne de compétences farfelues. Présentez les réels atouts que présente votre jeunesse ! Vous apportez un œil neuf, c’est intéressant pour l’entreprise, dites-le !

🧗🏽‍♂️ La motivation est votre meilleure amie, la jeunesse et l’énergie peuvent également compenser le manque d’expérience. Il n’y a pas que les compétences techniques qui comptent, l’envie de travailler sur un sujet, avec une équipe et dans une entreprise particulière comptent aussi beaucoup. Renseignez-vous au maximum sur la société, ses valeurs et ses projets et montrez au recruteur que vous pouvez vous y intégrer sur du long terme. 

⛵️ Exemplifiez, exemplifiez, exemplifiez ! Chaque fois que vous présentez une expérience donnez un exemple, une mise en situation. Ces expériences n’ont pas besoin d’être professionnelles, parlez de vos stages mais aussi de vos hobbies, de votre famille, tout est bon à prendre !

En dernier recours, si le recruteur ne semble vraiment pas prêt à dépasser votre manque d’expérience, demandez-lui sur quel type de poste il vous verrait. C’est audacieux mais au moins vous ne vous serez pas déplacé pour rien. Il se pourrait même qu’il y ait des postes qui vous correspondent mieux dans l’entreprise et cette prise d’initiative pourrait s’avérer payante !